Programmation 2017

Vendredi 24 novembre – ouverture des portes 20h

M.N.A. 

Il s’agit d’un jeune groupe de métal lausannois formé suite à un projet de maturité pour le gymnase. Ces 4 étudiants ont une forte envie de présenter leurs morceaux sur scène et souhaitent que le public puissent se déchaîner avec eux. Dans le cadre de leur projet de maturité, un EP devrait voir le jour à la fin de l’année: peut-être sera-t-il disponible pour le Régional Rock?

Ils revendiquent des influences venant de groupes comme Gojira, Deftones, Mastodon, Slipknot, Car bomb et System Of A Down.


Divergency 

Le groupe peine à définir le genre de métal qu’il joue. C’est à cause de la divergence musical qui a été et qui est présente dans le groupe. Autant le guitariste écoute du AC/DC, que le batteur du métal japonais, encore l’ancien chanteur qui écoute du Heavy Métal.

Le groupe c’est formé fin 2015 et se produit sur scène depuis juin 2016, à l’occasion de la fête de la musique à Morges. Deux mois après le groupe a sortit son premier EP ; The Frame Of Mind. Après plusieurs dates durant l’année 2017, le groupe se prépare à enregistrer le premier single de 2 titres dans le studio Conatus accompagné d’un clip qui sera réalisé par FOG Artistics. Une tournée française est prévue pour 2018 afin de promouvoir le single.


Stone Eyes 

Il s’agit d’un groupe de rock alternatif lausannois avec comme influences principales Pearl Jam, Black Rebel Motorcycle Club ainsi que Queens of the stone age. Le groupe a sorti dernièrement sorti un EP de 5 titres enregistré au AKA Studio à Lausanne, disponible à l’écoute sur Bandcamp ainsi qu’en libre téléchargement.

Chacun des membres a déjà une expérience de la scène, cependant le Régional Rock sera leur premier concert avec cette formation, et donc une belle opportunité afin de lancer ce projet.


 

Samedi 25 novembre – ouverture des portes 20h

 

Tschämi Sole One Man Band 

C’est à partir de septembre 2016 que Tschämi Sole One Man Band propose ses compositions originales dans un style qui mélange des infuences soul, blues et hip-hop. Ce projet offre une atmosphère tant intimiste (instruments acoustiques, un seul musicien, chansons à texte) que d’avantage basée sur le rythme et le groove avec des sons plus puissants et travaillés (kick au pied droit, distorsion et autres effets sur la guitare).

Tschämi Sole est donc attaché à la tradition folk (guitare, voix, multiples instruments) mais entend également dépasser cette image déjà ancienne en lui ajoutant une touche contemporaine quant aux instruments utilisés et la manière de les agencer avec les outils qu’offrent les technologies actuelle du traitement de son.


Nathalie Froehlich 

Lancée dès le plus jeune âge dans la musique, Nathalie Froehlich explore autant le Jazz que le Rock. C’est en 2013 que la voix s’avère être l’instrument dominant et elle se lance dans une aventure en groupe avec Sekoja  et remporte le premier prix du jury au Pop Rock Festival ce qui offrira aux membres l’opportunité d’enregistrer certains morceaux en studio.

C’est suite à cette expérience et des voyages que Nathalie se lance en solo en 2017 mélant sonorités Hip-Hop et électro en gardant les inspirations Jazz. Elle ajoute à ses moyens d’expression le rap en écrivant pour la première fois ses textes en français.


Slimy Slugs   

Ce trio de jeunes vaudois se qualifie de « Rock Alternatif Progressif »
Les textes, écrits en français et souvent satyrique, racontent des faits de la vie courante ou d’autres sujets d’actualités de manière à en faire ressortir les aspects absurdes voire parfois ridicules.
Ce style est un mélange d’influences allant du rock des années 70, au rock alternatif des années 2000, rempli de fuzz et de critiques des défauts de notre société.